Mot de Francis

ASSEMBLEE 2012-2013 du CMC

Super bonsoir -un peu ému, certes- à tous et à toutes pour cette assemblée « historique » (et pas hystérique, je l'espère!) Je suis sûr que vous prendrez les bonnes décisions...dans le respect de chacun et des règles élémentaires du CMC...pour que l'aventure, commencée il y a 30 ans, perdure et se développe et fasse envie à d'autres de venir y vivre !

Je redis ici tout mon attachement au CMC, après plus de 30 ans de vie commune, en ayant partagé et suscité de supers moments, des moments plus difficiles parfois, mais vécus toujours passionnément avec des gens formidables, passionnés eux aussi en musique et en spectacles, pour leur plaisir d'abord ...et pour le plaisir de faire plaisir !

CAP 30ème reste un moment fort de cette aventure et a démontré que le choeur est capable de vivre et de faire vivre des moments exceptionnels au prix de grands sacrifices parfois, de temps et d'engagement offerts aux autres... Mais il en a vécu bien d'autres et je souhaite que vous en suscitiez bien d'autres encore. C'est la magie d'un choeur comme le CMC (et bien d'autres encore) que de pouvoir vivre ensemble des moments forts...

Vous avez raison d'être fiers de faire partie d'une telle famille...mais n'oubliez jamais que sa réussite dépend surtout de ce que vous y apportez, une part de vous-mêmes réunie dans un grand bouquet. Il n'y pas de place pour les fleurs fanées (les ronchons, les gens qui veulent tout mais n'offrent rien, les gens qui attendent tout des autres, qui veulent une société à leur goût et ne sont pas disponibles ni ouverts aux autres!)

Le CMC est d'abord et avant tout un CHOEUR avec ses exigences vocales et chorales, sa discipline et son approche de la musique. C'est aussi un ensemble social, vivant, chaleureux mais respectueux des compétences, des faiblesses, des idées des autres. Ce n'est pas toujours facile de faire la part des choses : faire la foire, rigoler, partager ...et respecter les règles du travail vocal, de la justesse, aider les autres à y parvenir, vouloir se perfectionner, avancer plus vite !

Vous tournez une page du CMC mais vous ne changez pas de livre...Je souhaite que les pages qui viennent aient la même veine, le même esprit : être ambitieux, volontaire, original ...mais rester modeste -d'autres ensembles existent, font un excellent travail- rester ouvert à d'autres répertoires, à d'autres formes d'expression...être bons, certes, mais ne jamais dire « y'en n'a point comme nous » !!

Je me permets de mettre en évidence quelques « faiblesses » (et quelques remèdes aussi) décelées ces dernières années que vous aurez à coeur de gommer....

-Il y a bcp trop d'absences ponctuelles aux répétitions et même aux prestations. C'est le « mal du siècle » de tous les choeurs actuels (et aussi d'autres sociétés musicales ou sportives) Quand on s'inscrit au CMC, on devrait lui donner la priorité et laisser aux vestiaires les petits bobos du moment... et regarder à plusieurs fois avant de décider de ne pas venir !!

La génération actuelle (et pas seulement chez les jeunes) veut faire trop de choses et n'assume plus toutes ses responsabilités...Elle zappe...et voit rouge quand approche une échéance (des examens, des anniversaires...et beaucoup de futilités souvent!)

-Il faut respecter les mandats et les compétences des gens et ne pas se mêler de tout, critiquer tout, donner son avis sur tout...

Au CMC, il y a les compétences (et les devoirs) du comité, de la présidence, de la commission

artistique, des chorégraphes, du directeur...qui sont toutes spécifiques. Il doit y avoir dialogue, certes, mais les décisions reviennent à qui de droit !

-Quand on est membre du CMC, le 1er devoir est de chanter le mieux possible, de respecter le travail à faire, d'apprendre (et d'apprendre à apprendre) avec discipline, de faire la différence entre les moments de détente et les moments de travail...et surtout ...d'être là !!

Un membre doit aussi être disponible pour l'ensemble de la société, soucieux et responsable de la bonne marche du choeur et ne pas faire reposer le travail sur les seuls responsables.

-Vous devez aussi faire corps avec votre directeur, respecter ses choix et ses exigences...l'aider, lui suggérer des pièces mais ne pas lui dicter ce qu'il doit faire... Il n'est pas l'exécutant de vos désirs personnels mais a le souci et le devoir de conduire le choeur sur les chemins possibles, abordables et bons pour le CMC...

Je ne doute pas que le CMC va entamer sa nouvelle page avec enthousiasme, engagement ...et plaisir... ! Avec son nouveau directeur, son nouveau comité, sa nouvelle commission artistique, son nouvel orchestre, il saura relever les défis...et nous étonner, nous ravir !!

Pour ma part, si je reste profondément de coeur avec vous.. je souhaite prendre un peu de distance pour laisser une totale liberté d'action et de choix à vos nouveaux responsables.

J'ai vu déjà pointer quelques moments de nostalgie...même si je suis pas mal impliqué dans des projets nouveaux, avec les enfants notamment, mais aussi dans des spectacles ponctuels. Il est certain que vous me manquez déjà beaucoup...mais je ne regrette pas ma décision d'avoir « passé la main » au bon moment ...pendant que ça va bien, au moment où le choeur trouve de nouvelles forces, des compétences nouvelles et je me réjouis d'en voir les fruits bientôt...

Ce choeur reste le CHOEUR DE MON COEUR !

Belle route, musicale et humaine ! Soyez enthousiastes, mordus, ambitieux..et fidèles à vos engagement ....et continuez à vous faire plaisir en nous faisant plaisir !!

Francis

Newsletter